• Erythrose Liege

Erythrose

Les peaux particulièrement fragiles peuvent présenter des sensations d’échauffement et des rougeurs.

Avec le temps, les rougeurs se font plus persistantes. Elles s’installent et peuvent ne plus disparaître…

Selon le degré de rougeurs, différents symptômes apparaissent :

des rougeurs passagères ou “flushes".

des rougeurs diffuses mais permanentes. On parle alors d’érythrose, le plus souvent localisée sur les joues.

des petits vaisseaux, c'est-à-dire de la couperose, une aggravation de l’érythrose.

des boutons rouges (parfois « à tête blanche »). Il peut alors s’agir d’une rosacée inflammatoire.

 

Les origines

A l’origine de tous les types de rougeurs : une hyper-réactivité des vaisseaux cutanés.

Lorsque les vaisseaux de la peau se dilatent rapidement, des rougeurs apparaissent à la surface du visage : il s’agit de flush. Les vaisseaux reviennent ensuite à la normale.

Mais à la longue, le phénomène s’aggrave : les vaisseaux, de plus en plus dilatés, se voient alors à l’œil nu et ces rougeurs risquent de devenir permanentes.

Différents facteurs peuvent favoriser et aggraver ces rougeurs :

les facteurs externes, comme le froid ou le soleil qui entraînent une accélération de la micro-circulation cutanée.

les facteurs internes comme les émotions, la consommation de café ou d’épices.

l’hérédité : les rougeurs peuvent apparaître chez des personnes ayant une peau vaso-réactive, une caractéristique cutanée qui peut-être familiale.

le vieillissement cutané : dès 25 ans la peau est plus sensible aux rougeurs.

 

Le traitement

Le centre Nutriesthétic dispose d'une nouvelle technologie qui fait de plus en plus parler d'elle: une lumière pulsée aussi efficace que le laser de référence (le laser à colorant pulsé).

En fonction de la sévérité de l'érythrose, il faut compter 4- 6 séances pour arriver à bout de la rougeur permanente.

Un léger inconfort est ressenti pendant la séance (sensation de coup d'élastique).

Les suites sont simples avec une léger oedème de la zone traitée, rarement un purpura (taches violacées) toujours temporaire.

erythose liege

Références scientifiques:

  1. Shek S, P.Y. Chan N, C.Y. Chan J, H.L. Chan H. 2012. The Efficacy of a Dual Filter Handpiece (500–670nm and 870–1200 nm) of an Intense Pulse Light Device for the Treatment of Facial Telangiectasia. American Society for Laser Medicine and Surgery. (Abstract)
  2. Adatto M, Friedman D. 2012. Clearance of Port Wine Stains Following Optimized Pulsed Light Treatments. American Society for Laser Medicine and Surgery. (Abstract)
  3. Tanghetti E MD. 2012. Split-face Randomized Treatment of Facial Telangiectasia Comparing Pulsed Dye Laser and an Intense Pulsed Light Handpiece. Lasers in Surgery and Medicine. (Abstract)
  4. Weiss R, Ross V, Tanghetti E, Vasily D, Childs J, Smirnov M, Altshuler G. 2011. Characterization of an Optimized Light Source and Comparison to Pulsed Dye Laser for Superficial and Deep Vessel Clearance. Lasers in Surgery and Medicine.
  5. (Abstract)
  6. Ross V, Tanghetti E, Vasily D, Weiss R, Childs J, Erofeev A, Smirnov M, Altshuler, G. 2010. New Optimized Light Source for Treatment of Vascular Lesions of the Skin. PMTI.
  7. Childs J., Erofeev A., Smirnov M., Altshuler G. 2010. Optimum Spectrum and Pulse Shape for Vascular Lesion Treatment: The Science Behind MaxG. PMTI.
  8. McMeekin T, Lertzman B, Hahn H, Arcara K. 2008. Randomized Study of Intense Pulsed Light and Pulsed Dye Laser in The Treatment of Facial Telangiectasia. Lasers in Surgery and Medicine. (Abstract)
  9. Miranda C., Narurkar V. 2006. Comparison of StarLux LuxG with Long Pulsed PDL, Long Pulsed KTP, and Traditional IPL for Treatment of Telangiectasias. Lasers in Surgery and Medicine. 70. (Abstract)
  10. Kim K., Berenstein L., Chapas A., Geronemus R. 2006. Comparison Treatments for Vascular Lesions with the Vbeam® and the StarLux IPL. Lasers in Surgery and Medicine. 242. (Abstract)
  11. Astner S, Wolmers S, Tsao S. 2005. Increased Efficacy in Treatment of Facial Telangiectasia and Rosacea Utilizing StarLux IPL Technology with Variable Pulsewidth and Fluence. Lasers in Surgery and Medicine.105. (Abstract)
  12. Ross E.V. 2005. Split Treatment of Photodamaged Skin with KTP 532nm Laser with 10mm Handpiece Versus IPL: A Cheek-to-Cheek Comparison. Lasers in Surgery and Medicine. Vol. 9999:1–5.
  13. Klingman D.E, Zhen Y. 2004. Intense Pulsed Light Treatment of Photoaged Facial Skin. American Society for Dermatologic Surgery, Inc. Vol. 30: 1085–1090.